Viviane Fontaine / Passage

du 9 avril au 8 mai 2016

Figure incontournable dans l’art si particulier du papier, Viviane Fontaine s’y consacre depuis 40 ans et a développé une parfaite maîtrise dans sa fabrication et la création d'œuvres faites à partir de ce matériau. Bols, vêtements, cocons, paysages constituent autant d’objets où s’associent transparence et opacité, monochromes et couleurs. Partant du végétal, Viviane Fontaine en extrait la fibre qu’elle utilise de différentes manières. Depuis toujours, elle entretient un double dialogue avec le papier, en exaltant tour à tour sa fragilité ou sa matérialité. Mais elle joue également avec la fonctionnalité de l’objet qui s’efface pour devenir une trace éphémère, une mémoire labile qui l’éloigne de son utilité première et n’en garde que la beauté de la forme. Le lien que l’artiste entretient avec la nature - élément omniprésent de son environnement à Cerniat dans le canton de Fribourg où elle vit et travaille - participe largement à son art. La connaissance des plantes, leur observation en milieu naturel font partie du processus de création. Comme pour la céramique, l’art du papier nécessite un savoir-faire essentiel qui est ensuite inféodé à la part de hasard lié à l’alchimie des matières et de leurs transformations. L’artiste doit savoir jongler avec ces différents éléments pour forcer l’élément naturel à se plier à son imaginaire, tout en respectant ses contingences. De l’équilibre entre la connaissance technique et l’intuition de la matière peut naître l'œuvre d’art.

Cette exposition rétrospective rend hommage non seulement à l’artiste, mais également au rôle prépondérant qu’elle a joué pour remettre l’art papier à la place importante qu’il occupe actuellement. Au cours de sa carrière, la créatrice a largement contribué à la reconnaissance au niveau international de cette forme artistique qui regroupe de nombreux adeptes depuis quelques décennies. En effet, si les Orientaux sont passés maîtres dans l’art du pliage et du découpage, l’Occident n’est pourtant pas en reste notamment avec des créations impliquant la fabrication du papier à partir de tissus ou de végétaux. Pour sortir du pur artisanat, il a fallu que des artistes se mobilisent, comme l’a fait Viviane Fontaine, pour créer des rencontres internationales qui ont permis au fil des ans de faire connaître cet art au grand public. Co-fondatrice de la Triennale internationale du papier au Musée de Charmey en 1993, elle en est la présidente du jury depuis lors, garantissant ainsi la qualité des artistes en compétition et celle de l’exposition qui leur est consacrée./ N. Kunz

 

liens

en images